Lillebælt – à vélo jusqu’en France

19.09.2017

Pour voir du pays, le vélo est une bonne alternative à la voiture, notamment en été. Rien de tel pour faire un peu d’exercice ou protéger l’environnement. Si en plus la petite reine vous permet d’aider une bonne cause, comment lui résister ? C’est ce que s’est dit le Directeur régional ista Benny Mathiesen, au Danemark. Dans le cadre du projet « Team Best of Lillebælt », il a rejoint la France à vélo, soit 1 300 km en sept jours, dans l’optique de récolter des fonds pour des institutions d’aide à l’enfance.

Le Directeur régional ista Benny Mathiesen
Le Directeur régional ista Benny Mathiesen et son client de longue date Henrik Bloch pédalent pour la bonne cause

Benny a longtemps fréquenté les terrains de foot. Mais tôt ou tard, famille et emploi ne laissent plus beaucoup de temps pour le sport. Rien n’aurait changé, sans doute, si son client de longue date Henrik Bloch, directeur de projet de l’entreprise de plomberie Pilegaard-Henriksen, ne lui avait pas confié avoir pris part à l’événement cycliste « Team Best of Lillebælt » l’année dernière. L’idée de rejoindre Paris à vélo depuis le Danemark en vue de récolter des fonds pour une bonne cause a tellement plu à Benny Mathiesen qu’il a très vite acheté un vélo d’occasion pour saisir chaque opportunité de pédaler. Benny Mathiesen et Henrik Bloch se sont entraînés en salle, dans un cours de spinning pendant six mois, puis ont passé le dernier semestre en extérieur pour préparer l’événement. Peu importe la fatigue, ils n’ont jamais perdu de vue leur objectif : intégrer l’opération Team Best of Lillebælt.

Team Best of Lillebælt : bien plus qu’un événement sportif

Team ista et Pilegaard-Henriksen
Team ista et Pilegaard-Henriksen.

Team Best of Lillebælt est un réseau cycliste d’entreprise qui organise depuis deux ans au Danemark la course cycliste du même nom, dans l’optique de soutenir des organisations caritatives d’aide à l’enfance. Une équipe de bénévoles, composée d’adeptes du cyclisme et de personnes passionnées, est sponsorisée par différentes entreprises pour parcourir les 1 300 km qui séparent Frederica de Paris en une semaine seulement. Soit 150 à 170 km par jour. Cette année, 15 collaborateurs de différentes sociétés, notamment Benny Mathiesen et Henrik Bloch, ont affronté ensemble les huit étapes du parcours, entre le 14 et le 21 juin.

 
 

Un bon entraînement et le tour est joué?

« Avec tant de kilomètres à couvrir chaque jour, un entraînement ciblé est impératif. La préparation physique ne saurait toutefois garantir à elle seule le succès », prévient Benny Mathiesen, 52 ans. « Se préparer mentalement est tout aussi important. » A-t-il connu un coup de mou pendant la course ? Voulu abandonner ? La réponse ne se fait pas attendre : absolument pas. Dès que le signal du départ a retenti, Benny avait bien en vue son objectif : collecter des fonds pour les enfants et les adolescents dans le besoin. Si quelques membres de l’équipe ont parfois rencontré des problèmes, tous se sont aidés mutuellement pour donner 7 500 euros à une association d’aide à l’enfance de Frederica. « Naturellement, plusieurs membres de l’équipe ont eu du mal à certains moments, mais il était essentiel de s’encourager mutuellement et de continuer. De telles expériences vous apprennent beaucoup et leurs enseignements sont faciles à reproduire dans la vie professionnelle », poursuit Benny Mathiesen. Le final de l’événement « Team best of Lillebælt » s’est disputé entre les Champs-Elysées et la Place de la Concorde, à Paris. Pour Benny, avoir perdu 10 kilos n’est presque qu’un détail anecdotique face à la joie ressentie.

Une relation client renforcée

1 400 km à vélo de Frederica à Paris. Soit jusqu’à 170 km par jour.

L’événement a été gagnant-gagnant pour tout le monde, tant sur le plan personnel que professionnel. Une telle aventure cimente les relations, consolide le réseau et resserre les amitiés. Le fan de cyclisme Henrik Bloch travaille avec Benny depuis trois ans. Son entreprise de plomberie est cliente d’ista depuis quatre ans. « Nous entretenions déjà une bonne relation avec ista », explique-t-il, « mais cet événement a renforcé notre lien. Dorénavant, nous voulons collaborer encore mieux et nous atteler à un triathlon trimestriel. C’est en forgeant qu’on devient forgeron, alors en route pour l’entraînement ! »

Bravo à l’équipe, qui est arrivée jusqu’aux Champs-Élysées
Bravo à l’équipe, qui est arrivée jusqu’aux Champs-Élysées.