Une pionnière du snowboard

23.11.2017

Jana Slobodová travaille pour la division Marketing et support commercial d’ista Slovaquie depuis le printemps 2015. Ce que beaucoup ne savent pas, c’est qu’elle a naguère tutoyé les sommets dans une toute autre discipline. Et de fait : championne de snowboard, elle a même participé aux jeux de Salt Lake City.

Une poudreuse immaculée, un ciel bleu à n’en plus finir et un froid glacial – telles sont les conditions idéales pour cette collaboratrice slovaque d’ista, qui a découvert le snowboard quand elle avait 15 ans. Comment a-t-elle débuté ? « Ma famille était sportive et très active », se souvient notre collaboratrice aujourd’hui âgée de 43 ans. « Si mon père nous servait de locomotive, c’est ma famille tout entière qui aimait la montagne, la nature et, dans une certaine mesure, tous les extrêmes. Nous allions skier, faire des randonnées en kayak, et même nous entraîner sur des circuits d’athlétisme ou en plein air. Notre mot d’ordre ? Tous les sports qui conjuguent nature, vitesse et coordination. »

Pionnière parmi les pionnières

Jana Slobodova dans la neige
Une poudreuse immaculée, un ciel bleu à n’en plus finir – Jana Slobodová aime les sports extrêmes et repousse sans cesse ses propres limites.

Quand le snowboard a gagné en popularité dans les années 1980 et 1990, c’est donc tout naturellement qu’elle pris le train en marche. Avec ses amis et sa famille, elle a aidé a faire connaître la discipline en Slovaquie. Son frère a même construit l’un des premiers snowboards du pays – dans leur propre garage. Tous deux passaient chaque week-end et toutes les vacances scolaires dans les montagnes. Avec des amis, ils ont fondé l’ « Association slovaque de snowboard » et organisé les premières compétitions du pays.

Tutoyer les sommets

Très vite, Jana Slobodová (qui s’appelait encore à l’époque Sedova) a pris part aux premiers événements internationaux : de 1997 à 2002, elle faisait partie de l’équipe internationale de snowboard Burton et Red Bull, elle a aussi participé aux Jeux olympiques de Nagano en 1998 et de Salt Lake City en 2002 – dans l’épreuve du slalom géant. Cette discipline encore jeune se caractérisait par sa franche camaraderie, une formidable solidarité et une atmosphère relativement conviviale. La compétition, oui, mais à un niveau plutôt sain, se rappelle aujourd’hui l’athlète reconvertie. Son plus beau fait d’armes ? « Me classer deuxième dans le Snowboard World Pro Series Tour de la Fédération internationale de ski en 2000 », se souvient-elle, les yeux brillants.

Jana Slobodova auf dem Eis
Nature, températures glaciales, vitesse et coordination – le cocktail idéal pour Jana Slobodová.

Du snowboard à l’événementiel

Après avoir participé aux Jeux olympiques de Salt Lake City, Jana se rend toutefois compte qu’elle a atteint ses limites en termes de performance et commence à réfléchir à ce qu’elle pourrait faire après. Sans attendre, elle monte Powerfrau, sa propre agence d’événementiel. Pendant sept ans, elle organise événements sportifs et culturels, tout en entraînant des athlètes tchèques et slovaques. En 2006, elle forme ainsi Radoslav Židek, qui décroche la médaille d’argent aux Jeux olympiques. « Un souvenir presqu’encore plus beau que mes propres victoires », se souvient-elle.

Jongler entre travail et vie de famille

Sa première fille naît en 2009, la seconde en 2011. « Mes filles ont changé ma vie : j’ai commencé à rechercher de la stabilité et de la sécurité, et je me suis mise en quête d’alternatives à l’événementiel. C’est comme cela que je suis arrivée chez ista en 2015. » Avec le recul et l’expérience, elle pense qu’elle aurait pu faire certaines choses différemment et aurait pu jouir d’un plus grand nombre de possibilités mais elle était jeune et libre, Jana n’a donc aucun regret. Grâce à ista, elle concilie aujourd’hui vie professionnelle et vie de famille. Et il lui reste encore suffisamment de temps pour le sport. Elle continue de passer beaucoup de temps en montagne avec ses filles. « Mon rêve le plus cher, ce serait un périple à travers l’Alaska et la Patagonie. J’aimerais découvrir ces montagnes et cette nature avec des amis. »