Aujourd’hui l’amphi, demain un emploi

05.12.2016

Pas d’emploi sans expérience, pas d’expérience sans emploi – tel est le dilemme auquel doivent faire face tous les jeunes diplômés avides de se lancer dans la vie active. Un dilemme qui leurs font passer des nuits blanches d’autant qu’ils reçoivent les conseils « avisés » de leur entourage non concerné du genre : « Prends un petit boulot en attendant ? » disent les parents au repas dominical. Ou bien « Pourquoi tu ne fais pas d’abord un stage en entreprise ? »

Plus facile à dire qu’à faire ! Surtout depuis le lancement du Processus de Bologne. Le planning des conférences déborde au point de devenir ingérable et le temps consacré aux stages est réduit à sa plus simple expression. Comment s’étonner dans ces conditions que les programmes de formation en entreprise comme ceux dispensés chez ista soient si prisés des diplômés ?

« Les programmes de formation en entreprise sont bénéfiques pour les deux parties, » estime Sandra Nobbe, directrice RH chez ista Germany et responsable des programmes de formation dans l’entreprise. « En 24 mois, nos stagiaires travaillent dans des secteurs différents en fonction de leur centre d’intérêt ; ils acquièrent beaucoup d’expérience en très peu de temps et peuvent se lancer tout de suite dans des projets grâce à leur connaissance théorique approfondie. » C’est la solution idéale pour avoir des jeunes professionnels bien formés et disposant d’un bon réseau, d’une part, et d’entrer dans la vie active, de l’autre.

Du statut de stagiaire à celui de leader

Alexander Föllmer, 31 ans, chef d’équipe au Customer Center de Hanovre, stagiaire de 2012 à 2014

C’est ce que pensait Alexander Föllmer en s’inscrivant en 2012 au nouveau programme en Management des Opérations, devenant ainsi l’un des premiers stagiaires chez ista. « Je voulais apprendre le plus vite possible et surtout connaître les différentes facettes de l’industrie de l’énergie de façon pratique. La démarche pour postuler était d’une simplicité enfantine et quand je me suis retrouvé autour d’une table avec les responsables pour le deuxième entretien, j’ai eu la conviction qu’ista allait me permettre de mettre le pied à l’étrier et de démarrer dans la vie active, » explique-t-il. Pendant sa formation en entreprise, il a découvert à la fois le siège et les filiales allemandes et il a même pu participer activement à la création de l’activité d’analyse de l’eau potable.

« Je voulais apprendre le plus vite possible et surtout connaître les différentes facettes de l’industrie de l’énergie de façon pratique. »

Et rien d’ennuyeux pour lui dans tout cela. Comme chef d’équipe au Customer Center de la filiale d’Hanovre, Alexander Föllmer a tout de suite trouvé un poste de manager. Dans le cadre d’un programme de développement professionnel, il a suivi plusieurs séances de coaching pour se préparer à ses nouvelles responsabilités. Une excellente préparation estime son équipe de 14 personnes. Tous apprécient en effet son ouverture d’esprit et son sang froid infaillible même en cas de difficultés.

Priorité au soutien

Préparer les stagiaires à occuper un emploi permanent chez ista est très important pour Sandra Nobbe qui s’occupe de ce volet. Régulièrement, elle aborde tous les sujets avec ses jeunes collègues, les aide lorsqu’ils ont besoin de conseil et planifie leurs prochaines affectations lors de réunions. « Le but du programme de formation est de donner à nos jeunes collègues une image exacte de l’activité d’ista et de les affecter à la fois dans les filiales opérationnelles et dans les départements stratégiques du siège, » explique-t-elle.

La confiance, élément clé de la motivation

Stephen Volkmar, 30 ans, Product Manager au département Corporate Marketing & Business Development, stagiaire de 2014 à 2016

Le parcours de Stephen Volkmar prouve que parfois les choses peuvent aboutir à des résultats complètement différents de ce qui était prévu au départ. La formation de ce jeune trentenaire titulaire d’un MBA a débuté à Hambourg en 2014, mais il n’a quitté la grande cité portuaire qu’après avoir terminé sa formation. Les responsables de la filiale hanséatique ont immédiatement remarqué qu’il était capable d’avoir une vision d’ensemble des procédés. Ils ont donc proposé son nom pour le poste de chef de projet pour le contrat le plus important à l’époque jamais remporté par ista dans toute son histoire. Stephen Volkmar a relevé le défi. En tant que chef de projet, il a non seulement élaboré les procédés et les interfaces avec ce client majeur mais aussi constitué toute l’équipe de la filiale hambourgeoise chargée de répondre à ses besoins. « Me confier cette tâche a été un signe de grande confiance de la part d’ista. Cela m’a motivé encore plus à faire mon travail le mieux possible, » souligne Stephen Volkmar. Il est alors allé partager brillamment son expérience du projet auprès de la direction à Essen, si bien qu’il entra ensuite comme chef de produit au département Corporate Marketing & Business Development au siège pour mener un autre grand projet.

« Le plan d’affectation des stagiaires peut bien être élaboré dans ses moindres détails, mais parfois les choses prennent une autre tournure – et c’est une bonne chose ! »

« Pour nous, l’important est de prendre en considération les carrières de chacun de nos stagiaires. Lorsqu’une excellente opportunité se présente, nous estimons que les jeunes diplômés apprennent plus s’ils sont capables de la saisir. Le plan d’affectation des stagiaires peut bien être élaboré dans ses moindres détails, parfois les choses prennent une autre tournure – et c’est une bonne chose ! »

Une riche expérience en poche

Fabian Weishaupt, 27 ans, stagiaire en Management des Opérations depuis 2016

Fabian Weishaupt a bifurqué sur une nouvelle voie au début de l’année. L’un des tout premiers stagiaires chez ista Germany, il a accompli une mission de six mois en Suisse – un petit marché pour ista mais qui avait urgemment besoin de soutien pour un projet. « Je venais d’arriver à Essen lorsque j’ai dû refaire mes bagages, » explique le jeune homme de 27 ans, en évoquant ses premiers jours chez ista. « Pour moi c’était une situation idéale. J’aime les défis culturels et ma mission en Suisse me donnait non seulement la chance de me plonger dans le pratique mais aussi d’acquérir plus d’expérience à l’étranger car, même si c’est difficile à croire, la mentalité suisse est vraiment différente de la mentalité allemande. » Avec cette expérience en poche, il aide aujourd’hui dans sa nouvelle mission l’équipe des Opérations au siège à déployer l’initiative stratégique portant sur la modernisation technique du parc allemand.

Excellent programme

Le programme de formation en entreprise chez ista est en vigueur depuis 2010. Depuis cette date, 15 diplômés ont trouvé un emploi chez ista dans les départements Sales, Operations et Finance et ont ainsi résolu leur dilemme « pas d’expérience sans emploi ; pas d’emploi sans expérience ». 73 % sont toujours dans l’entreprise – chiffre éloquent et qui prouve le bien-fondé du programme de formation. Tout comme la plate-forme d’emploi « Absolventa » qui a valu à ista un prix pour sa promotion professionnelle et ses programmes équitables de formation en entreprise.

« Nous décelons un grand potentiel dans le programme de formation pour développer en interne nos futurs managers. Les stagiaires sont très bien considérés dans notre entreprise. Cela fait plaisir de voir qu’ils sont appréciés et que notre travail à cet égard a remporté un prix, » explique ravie Sandra Nobbe.

Crédit photo: ista, grasundsterne, Mike Henning