Un stand riche en répartiteurs de frais de chauffage et compteurs d’eau

25.04.2016

Avec ses immenses halls et espaces d’exposition, le salon Mostra Convegno Expocomfort (MCE) de Milan impressionne par ses dimensions. Entièrement consacré au chauffage et à la climatisation, c’est l’un des plus grands salons du monde de ce secteur d’activité qui reçoit tous les ans quelque 155 000 visiteurs. Marta Caronni ne saurait contredire ce constat. Directrice Marketing & Support commercial chez ista en Italie, elle a la responsabilité du stand ista depuis plus de dix ans et se montre tout à fait détendue quand on l’interroge sur le déroulement de l’événement. Mais deux jours plus tôt c’était une autre histoire...

La veille de l’ouverture au public, Marta Caronni a en effet reçu un appel des organisateurs du salon. Un chariot à fourche avait malencontreusement percuté le stand flambant neuf et défoncé l’une des cloisons. Un incident qui en aurait désabilisé plus d’un et Marta reconnaît bien volontiers qu’elle a tremblé à l’annonce de la nouvelle. « Mais avant de me laisser envahir par un sentiment de panique, j’ai l’habitude de prendre quelques profondes inspirations, » explique-t-elle. « Après tout, s’il y a quelque chose que ma longue expérience chez ista m’a appris, c’est bien que tout problème a une solution. »

b08_iconreihe_2_neu

C’est peu de dire que Marta connaît bien ista en Italie. Son père en est l’un des fondateurs et l’a fait entrer dans la société dès le début. Marta, programmeur de formation, travaille chez ista depuis 1993. Elle a connu tous les changements de nom de l’entreprise et changé de poste et de fonction au rythme de ces transformations d’identité : d’abord assistante au suivi des commandes, puis au contrôle et aujourd’hui au marketing et support commercial – Marta a travaillé dans pratiquement tous les départements. Aujourd’hui elle est la collaboratrice ayant la plus longue ancienneté chez ista en Italie. Pas surprenant qu’elle sache garder la tête froide même dans les situations a priori désespérées.

« Nous avons voulu offrir à nos visiteurs du concret, ce qui explique pourquoi notre stand est très différent de celui de nos concurrents. »

Et l’édition 2016 n’a pas fait exception à la règle. Le lendemain matin, à l’ouverture du salon, le stand flambant neuf ne peut que susciter l’intérêt des visiteurs : sur des tablettes idéalement placées, ils peuvent découvrir et tester le portail destiné aux gestionnaires immobiliers ista Property Manager Portal qui permet de stocker et d’archiver les factures digitales. Idem pour ista connect, le portail Web des occupants qui affiche leur consommation d’électricité et d’eau, ce qui leur permet de suivre leur mode de consommation.

« Nous avons voulu offrir du concret à nos visiteurs, ce qui explique pourquoi notre stand est très différent de celui de nos concurrents, » précise Marta, enchantée de sa décision. « Plusieurs sociétés comptent sur la présentation grandeur nature des matériels, une méthode qui a fait ses preuves. D’ailleurs c’est ce que nous faisons mais en l’intégrant concrètement dans une présentation très moderne » précise Marta en désignant du doigt les répartiteurs de frais de chauffage joliment éclairés dans le sol.

b08_iconreihe_1_neu

Figurant en bonne place parmi les nombreux produits exposés, le nouveau répartiteur ista aperto spécialement réservé au marché italien offre aux consommateurs une grande souplesse d’utilisation par sa modularité. « Il répond à l’attente des consommateurs qui veulent avoir du choix. Et c’est ce que leur offre notre portefeuille de produits, » explique Marta, enchantée du résultat. « Nous voulons que nos clients se conforment le plus aisément possible à la nouvelle réglementation italienne dont la date d’entrée en vigueur est fixée au 31 décembre 2016. » À cette date, en effet, tous les gestionnaires et propriétaires d’immeubles collectifs devront avoir équipé les appartements d’une technologie de comptage de la consommation permettant la facturation individualisée.

b08_bildcollage_web
En haut : l’équipe de Marta Caronni (à droite), Thilo Kirchinger (deuxième à droite) et le directeur Pays Thomas Schöpke (troisème à gauche) avec un compteur doprimo géant. En bas à gauche : ista expose le système néerlandais « MeterView » dans la partie du salon consacrée à l’innovation. En bas au centre : le nouveau stand d’ista Italie. En bas à droite : Luca Lipira responsable commerciale explique le portail Web ista connect sur un écran

« La coopération internationale et interdisciplinaire pour développer ista aperto a été unique. »

Thilo Kirchinger du département Corporate Marketing & Business Development chez ista International ne tarit pas d’éloges sur la coopération entre ses collègues italiens et les départementaux centraux : « La coopération internationale et interdisciplinaire pour mettre au point ista aperto a été uniqueLes différents départements impliqués ont réussi en cinq mois seulement à développer une stratégie, un concept de développement, des solutions produits et logiciels, ainsi qu’une politique commerciale et tarifaire. Cela n’est réalisable que si tout le monde avance dans la même direction. »

Marta précise qu’un nouveau nom a été trouvé juste avant l’inauguration du salon, autre changement qu’elle a géré aisément, forte de son expérience. Mais même si tout cela fait partie de la routine, inutile de préciser qu’elle a connu des moments d’inquiétude et peu dormi avant l’ouverture au public. Au deuxième jour de la manifestation, elle est beaucoup plus détendue et attend avec impatience les trois dernières journées du salon de Milan et ses nombreux visiteurs.



Crédits photos : Fabrizio Conti, ista