La transition énergétique se joue également au quotidien

28.06.2018

Comment protéger concrètement le climat ? Bonne question, qui appelle de nombreuses réponses. Simon Weihofen, consultant en développement durable pour ista, le sait bien. Pour lui, la protection climatique est à la fois une profession et une vocation. Dans cet entretien, il nous explique pourquoi le fournisseur de services énergétiques publie un rapport de développement durable et comment chacun d’entre nous, à son échelle, peut permettre d’économiser de l’énergie et de l’argent.

Désengagement du charbon, mobilité électrique et énergies renouvelables : la transition énergétique est un projet d’envergure. Comment contribuer en tant que consommateur?

Les pistes sont nombreuses et chacun d’entre nous a un rôle essentiel à jouer. La transition énergétique se joue en effet en grande partie dans la sphère quotidienne. La plupart de l’énergie que nous consommons à la maison concerne par exemple le chauffage et l’eau chaude. Si nous n’augmentons pas trop la température dans les pièces que nous utilisons rarement, à l’instar de l’entrée ou de la chambre d’amis, alors nous économisons déjà de l’énergie. C’est là qu’en tant que fournisseur, nous entrons en action, en rendant la consommation transparente grâce à la facture des frais de chauffage. Ainsi, nous aidons les clients à économiser de l’énergie et de l’argent.

Les collaborateurs ista montrent-ils l’exemple?

rapport de développement durable
Cliquez ici pour le rapport de durabilité.

Bien évidemment (rires). C’est ce que confirme d’ailleurs notre rapport de développement durable, que nous publions chaque année. Nous y recensons systématiquement notre consommation et nous réfléchissons aux moyens de gagner en efficience. Et cette stratégie porte ses fruits. Par exemple, nous avons considérablement réduit nos émissions de CO2 et réussi parallèlement à compenser des volumes importants de CO2 – en collaborant avec Deutsche Post, des imprimeurs et des producteurs de papier. Mais ce n’est pas tout : notre consommation d’énergie a baissé à nouveau – de 6 % par rapport à 2016 – et nos équipes énergétiques n’y sont pas pour rien. Elles mettent en effet en œuvre les exigences de notre système de gestion de l’énergie en respectant les normes ISO 5001 dans chacune de nos 24 filiales en Allemagne.

Ces réussites et d’autres ont été rendues possibles grâce à la transparence permise par notre rapport de développement durable mais aussi grâce à la sensibilisation de nos collaborateurs. L’engagement personnel de notre Directeur général Thomas Zinnöcker est tout aussi crucial ; il attache une grande importance à ce sujet. À raison : le développement durable est en effet au cœur de nos métiers et fait par conséquent partie de l’ADN de l’entreprise.

Comment tout ceci se traduit-il dans le travail au quotidien des collaborateurs ista?

La France recense de nombreux projets de « mobilité intelligente », notamment des accords de coopération avec WeNow, dont l’objectif est de rendre la voiture plus écologique par l’utilisation d’applications smartphones. Le Danemark fait quant à lui appel à une technologie de serveur spécifique particulièrement efficiente. Et nombre de projets sont également lancés à l’initiative des collaborateurs des différents pays. La Pologne, par exemple, a organisé un mois écologique l’année dernière, qui a vu chaque jour nos collaborateurs organiser des activités éco-responsables. Ils ont ainsi passé une journée sans imprimante, une journée sans voiture ou encore participé à un quiz écologique. Dans leur pays voisin, la République tchèque, les collaborateurs ont récupéré des équipements électroniques usagés, pour des avantages à la fois écologiques et sociaux car les déchets ont été recyclés et les bénéfices reversés à une organisation caritative.

Quelle est votre astuce personnelle pour économiser de l’énergie?

Concentrez-vous simplement sur une chose que vous pouvez changer au quotidien – mettre l’ordinateur en veille pendant votre pause déjeuner, ou éteindre l’écran quand vous rentrez chez vous le soir. Vous pouvez aussi ouvrir la fenêtre en grand un court instant plutôt que la laisser entrebâillée en permanence – peu importe le geste, si vous le faites chaque jour, alors vous apportez déjà votre pierre à l’édifice.

Retrouvez d’autres récits, faits et chiffres marquants ici – dans notre Rapport de développement durable 2017.