L’homme qui parle aux chiens

28.08.2017

Qui n’est pas déjà tombé un jour sur des photos d’animaux abandonnés que des organisations humanitaires ou des amis postent sur Facebook ? Après l’instant de pitié qui nous saisit immédiatement pour ces pauvres bêtes nous continuons à faire défiler la page. Mais pas Wolfgang Baer, responsable Grands Comptes chez ista et heureux propriétaire de trois chiens. Ne pouvant tout simplement pas détourner le regard il a décroché son téléphone pour passer à l’action.

Une photo – une mission

Jerry Lee
La photo qui a décidé Wolfgang Baer d’adopter le petit chien.

En juillet, Wolfgang Baer rentrait d’une promenade avec son chien quand il est tombé sur un message que l’organisation espagnole d’aide aux animaux abandonnés, Ayandena, avait posté sur Facebook. Sous la photo du petit chien abandonné Jerry Lee on pouvait lire : « Chiot en attente d’euthanasie, couvert de tiques et de puces. Ne peut être sauvé que par l’adoption ! ». Wolfgang a immédiatement contacté Ayandena pour savoir comment adopter Jerry Lee. « Ma femme était encore au travail et je lui ai juste envoyé la photo sans aucun commentaire. Elle a compris tout de suite que nous allions adopter le petit chien,» se souvient Wolfgang Baer.

 

La vie en suspens

Les chiens en roue libre
C’est ici que des chiens sont en attente d’adoption.

Tous les animaux ne sont pas aussi chanceux que le petit Jerry Lee : en Espagne, beaucoup de chiens et de chats errent dans les rues. Certains – s’ils sont chanceux – finissent à la SPA (« Protectora ») où l’on recherche des foyers pour eux. Les autres pour lesquels il n’y a plus de place sont remis aux « perreras », centres d’euthanasie financés par l’État. Après quelques semaines, ils sont euthanasiés si aucun propriétaire ou futur adopteur ne s’est manifesté. Les organisations de protection des animaux comme Ayandena tentent de sauver ces animaux en trouvant des foyers d’accueil. « Les campagnes pour sauver les animaux ne sont pas faciles parce qu’à chaque fois il nous faut un lieu d’adoption garanti avec une vérification préalable approfondie du nouveau propriétaire. En ce moment, nous sommes pleins à craquer à Séville et nous espérons trouver de nombreux supports pour nous venir en aide, » explique Karin Graf, qui travaille à la filiale suisse d’Ayandena.

L’espoir fait vivre

Jerry Lee attend
Le petit Jerry Lee attend de découvrir son nouveau foyer.

Wolfgang Baer et son épouse ont dû passer par cette vérification préalable. Après avoir rempli un questionnaire détaillé avec l’aide de Natalia, salariée germanophone chez Ayandena à Madrid, et Karin Graf, il n’y avait plus qu’à attendre. La pire des choses pour l’impatient Wolfgang Baer, lui qui aime tant prendre les choses en main ! Son supérieur Detlev Bruns, directeur régional chez ista, arbore un large sourire en parlant de lui : « Wolfgang est tout simplement un type franc et direct. Il ne veut qu’une chose – que tout fonctionne. » Et pour adopter Jerry Lee, Wolfgang Baer a eu de la chance : tout a bien fonctionné. Deux jours après, Wolfgang Baer a enfin été informé que sa demande d’adoption était acceptée. Jerry Lee ne serait pas euthanasié au quatrième jour et avait été conduit à la fourrière Ayandena de Séville où il était soigné par un vétérinaire avant d’être transporté dans son nouveau foyer.

Appel aux réseaux sociaux

Wolfgang Baer et Lilly
Une léchouille de l’un de nos compagnons –Wolfgang Baer et Lilly, l’un de ses trois chiens.

Wolfgang Baer aimerait bien élargir son aide à bien d’autres chiens. Il a créé un groupe Facebook « Jerry Lee for Freedom ». En deux jours seulement 200 membres s’y étaient inscrits et 1138 euros de dons avaient été récoltés pour acheter un nouveau réfrigérateur de conservation des médicaments et une machine à laver pour Ayandena. Mais il reste un gros problème pour l’organisation : le vieux véhicule tout déglingué. « Le fourgon actuel est plus souvent à l’atelier de réparation que sur la route. J’aimerais faire le maximum pour procurer un véhicule neuf à l’organisation, » explique Baer. Il s’est fixé un objectif : ammener un nouveau véhicule à Séville en septembre et en même temps ramener Jerry Lee en Allemagne.

 

Aidez-nous!

Si vous voulez aider Wolfgang Baer à réunir de l’argent pour acheter un nouveau véhicule, allez sur la page réservée au versement des dons. Vous y trouverez tous les renseignements utiles et le compteur des dons collectés. Entre temps, d’autres membres du groupe Facebook sont passés à l’action en parrainant deux chiens de la fourrière et en réglant les frais.

Aidez-nous