calendar 11.09. 2017

Sensibilisation environnementale en été

Pour l’heure, l’été s’est montré plutôt maussade côté météo. Raison de plus pour profiter des quelques rares journées ensoleillées et sortir le barbecue. Comme chaque année, ce sujet appelle une question rituelle : quel barbecue choisir pour devenir un vrai pro de la grillade ? Mais aussi une autre, trop souvent délaissée : quel impact d’une soirée barbecue sur l’environnement ? Voici quelques éléments de réponse.

Du charbon sans additifs

Le label DIN et le certificat FSC
Le label DIN et le certificat FSC garantissent la transparence de la composition du charbon de bois.

Les rayons du soleil nous attirent dans nos jardins, les parcs ou au bord de l’eau. Quel programme plus alléchant en effet que de se réunir pour déguster quelques saucisses grillées ? Mais qui se soucie de l’éventuel impact négatif de barbecues trop fréquents sur l’environnement ? Et pourtant… Si vous optez pour le charbon, vous devez choisir un charbon adapté. Car certains contiennent du plastique, du pétrole et d’autres substances nocives. Comment les reconnaître ? Le label de conformité DIN EN 1860-2 garantit l’absence de substance toxique. Vous devez également privilégier si possible le charbon issu de forêts gérées durablement, et non pas de forêts tropicales. Avec 243 000 tonnes de charbon importées en Allemagne, pas toujours évident de faire le bon choix pour les fans de barbecue, mais le certificat FSC aide à choisir un charbon durable. Vous pouvez également faire sans agents chimiques en privilégiant les allume-feu écologiques, imprégnés d’huile ou de cire végétales, qui sont tout aussi performants.

Fumées nocives

Barbecue au charbon
Une trop forte dose de fumée quand vous faites du barbecue peut être nocive pour la santé si vous choisissez le mauvais type de charbon.

L’impact écologique du charbon que vous choisissez est une chose, mais d’autres aspects méritent aussi votre attention : avec le charbon, des liquides comme les graisses ou les marinades peuvent gicler sur les braises et générer beaucoup de fumée. Les particules nocives dissoutes dans la fumée peuvent se fixer sur la viande et finir par être ingérées. Pour éviter un tel phénomène, utilisez un plateau anti-éclaboussure réutilisable ou arrêtez le charbon.

Faut-il privilégier le barbecue électrique?

On croit souvent que le barbecue électrique consomme des volumes excessifs d’électricité mais il n’en est rien. En règle générale, ce type de barbecue consomme entre 2 000 et 2 500 watts, autant qu’un sèche-cheveux. Si votre barbecue est allumé pendant trois heures, cela représente 6 kilowattheures, soit, selon l’agence allemande de l’environnement, l’équivalent d’environ 3 000 grammes de CO2. En comparaison, un barbecue au charbon ne rejette pas plus de CO2 que le bois dont il découle n’en a absorbé à l’origine. Néanmoins, le traitement et le transport peuvent générer un bilan beaucoup plus lourd si vous ne choisissez pas le bon type de charbon. Le barbecue électrique marque également des points car il est plus facile d’utilisation : il est prêt très rapidement, se nettoie facilement et ne provoque pas beaucoup de fumée – ce qui rend les grillades, notamment sur un balcon, beaucoup plus agréables.

Et qu’en est-il du gaz?

Autre alternative, le barbecue à gaz. En termes de production et de transport, cette option émet moins de CO2 qu’un barbecue à charbon. Il est en outre très facile de réguler sa température. La flamme chauffe la pierre de lave ou les barres de métal sur lesquelles vous pouvez saisir vos aliments. Ce type de barbecue produit enfin très peu de fumée car aucun liquide ne goutte sur les braises.

Et que faire cuire?

Une fois le type de barbecue choisi, la fête peut commencer ! Mais quid du contenu de nos assiettes ? Selon une étude, la majeure partie de l’impact écologique d’un barbecue est provoquée par la production et le transport des aliments à griller. La production d’un kilo de bœuf génère 6,5 kilos de CO2. Contre 1,8 et 1,3 kilos pour le porc et la volaille respectivement. Si vous souhaitez agir pour l’environnement et vous-même, vous pouvez leur préférer des légumes bios.

Se faire plaisir tout en ayant bonne conscience

Types de barbecue préférés des Allemands
Types de barbecue préférés des Allemands.

En matière de barbecue, une chose est sûre : c’est l’odeur qui compte. C’est ce que révèle d’ailleurs la différence de popularité entre les types de barbecue. Le numéro un est de loin le barbecue au charbon de bois. Par comparaison, le barbecue électrique se classe moins bien, mais avant le barbecue à gaz.

Si nous prêtons attention à quelques aspects, comme le choix d’un charbon et d’une nourriture de qualité, nous pouvons continuer de savourer cet inimitable goût fumé en gardant bonne conscience, et sans avoir à nous priver. Si nous achetons des aliments locaux pour nos barbecues, nous pouvons légèrement réduire notre empreinte de CO2 grâce à des distances de transport raccourcies. Quoi de mieux que de se détendre et de profiter de l’été sans avoir mauvaise conscience?