calendar 08.08. 2017

Les centrales à énergie renouvelable les plus efficaces du monde

L’humanité a toujours été confrontée à de nouveaux défis. Aujourd'hui, c’est le changement climatique. Les scientifiques étudient sans relâche pour aider notre planète à survivre et ce qui se dessine est parfois inimaginable. C’est pourquoi nous sommes allés à la rencontre des cinq projets les plus enthousiasmants dans le domaine de l’énergie solaire, de l’hydroélectricité, de l’éolien, de la biomasse et de la géothermique. Découvrez nos cinq grands projets d’énergie renouvelable tous plus étonnants les uns que les autres.

1. La central solaire Noor dans les sables du Maroc

La central solaire Noor
La tranche Noor 1 à Ouarzazate au Maroc et ses innombrables miroirs. (Copyright Masen)

La plus grande centrale solaire thermodynamique au monde, Ivanpah – avec ses quelque 300 000 miroirs – est installée dans le désert de l’Arizona aux Etats-Unis. Elle alimente 140 000 foyers en électricité et couvre une superficie de dix kilomètres carrés. Mais cette centrale va bientôt perdre sa couronne au profit d’un complexe digne de tous les superlatifs construit au Maroc. À Ouarzazate une centrale solaire d’environ 30 kilomètres carrés répartis en quatre tranches va alimenter en électricité 350 000 personnes une fois achevée fin 2018. Commencée en 2016 Noor 1 peut déjà produire 160 mégawatts (MW). 537 000 miroirs capturent la lumière du soleil et chauffe l’eau circulant dans les canalisations. La vapeur produite entraîne des turbines qui produisent de l’électricité. À l’achèvement de la dernière tranche en 2018, les émissions annuelles de CO2 du Maroc seront réduites de quelques 888 600 tonnes.

2. Le barrage des Trois Gorges

Le barrage des Trois Gorges
Des masses d’eau impressionnantes forment le réservoir du barrage des Trois Gorges en Chine. (Copyright Jejim / Shutterstock)

Le barrage des Trois Gorges – la plus grande centrale hydroélectrique au monde – est situé dans le sud-est de la Chine, dans la province du Hubei. Selon le rapport de 2016 du Conseil mondial de l’énergie, l’énergie hydroélectrique produit à elle seule 16,4 % de l’électricité mondiale et la Chine est de loin la championne dans ce domaine puisque le pays utilise l’eau pour produire autant d’énergie que le ferait 96,6 millions de tonnes de pétrole. Le barrage mesure 2309 mètres de long et 185 mètres de haut et est donc plus haut que la plus haute cathédrale du monde, celle d’Ulm en Allemagne. L’eau provient du Yang-Tsé, le plus long fleuve d’Asie, et, après le Nil et l’Amazone, le plus long du monde. L’eau retenue dans des lacs se précipite d’une hauteur de 185 mètres pour alimenter 32 turbines installées au pied de la paroi. Ces turbines produisent autant d’énergie que 15 centrales nucléaires. L’opérateur, China Three Gorges Corporation, planche déjà le prochain projet qui consistera à produire deux fois plus d’électricité et de chaleur.

3. La plus grande éolienne du monde

grande éolienne
Construction de la plus haute éolienne du monde. Une grue à tour de 3000 tonnes a permis l’assemblage morceau par morceau y compris celle de la gondole de 13 mètres de hauteur et de 5 mètres de longueur fixée à 115 mètres de haut. (Copyright Adwen)

Quand il s’agit d’énergie éolienne, nos voisins allemands ont aussi leur mot à dire. L’éolienne est située dans le nord du pays, plus précisément à Bremerhaven. La gondole, à laquelle sont fixées les trois pales, culmine à 115 mètres de haut. Chacune des pales du gigantesque rotor mesure 88 mètres de long, ce qui porte la hauteur de l’éolienne à 203 mètres lorsque l’une d’elles pointe vers le ciel. L’éolienne dépasse ainsi de 40 mètres la pyramide de Khéops, qui, sur le site de Gizeh, est l’une des sept merveilles du monde antique. Cette puissante centrale a une capacité nominale de 8 MW et sa conception a déjà été reprise pour de nouveaux projets. Sur le littoral français, plusieurs modèles identiques vont produire 1,5 gigawatt (GW), soit l’équivalent de 1.500 MW, produits par l’énergie du vent. À titre de comparaison, la puissance d’un MW permet théoriquement de fournir 570 foyers en énergie.

 

 

4. La biomasse comme source d’énergie – la centrale d’Enea

la centrale biomasse d’Enea à Połaniec
Vision nocturne de la centrale biomasse d’Enea à Połaniec. (Copyright Enea S.A)

La centrale biomasse d’Enea, l’une des plus grandes du genre avec une capacité de 200 MW, est située à Połaniec en Pologne. Pour produire de l’énergie, elle brûle la biomasse qui exploite l’énergie solaire stockée dans la matière organique produite par les plantes, les animaux et même les humains. Połaniec utilise principalement des copeaux et des déchets agricoles qui sont utilisés comme combustible pour chauffer l’eau qui alimente ensuite la turbine produisant de l’électricité. Un des avantages est que la biomasse agricole peut être produite beaucoup plus rapidement que le bois. Pour Jarosław Mlonka, directeur général de l’ancien opérateur, Foster Wheeler Energia Polska, le problème a consisté à mettre au point une chaudière adaptée capable de produire suffisamment de chaleur malgré la faible température de combustion du matériau. La centrale biomasse a été construite en convertissant une ancienne centrale à charbon pour un coût de quelque 290 millions de dollars US. La centrale est maintenant exploitée par Enea SA.

5. La centrale géothermique d’Hellisheidarvirkjun en Islande

centrale géothermique d’Hellisheidarvirkjun
La centrale islandaise d’Hellisheidarvirkjun est un modèle d’utilisation efficace de l’énergie géothermique. (Copyright Arni Saeberg)

La centrale géothermique ayant le plus grand rendement au monde se trouve en Islande. L’énergie géothermique est idéale pour produire de l’électricité et de la chaleur. Selon des estimations scientifiques, des températures allant jusqu’à 6 000 ° Celsius règnent dans le noyau de la terre. Mais, en règle générale, il faut des prouesses techniques pour exploiter l’énergie géothermique efficacement. Certaines régions sont plus adaptées que d’autres. Dû au fait que les plaques nord-américaine et eurasienne divergent, l’Islande connaît une forte activité volcanique. Le magma, l’eau chaude et la vapeur au plus profond de la terre peuvent faire leur chemin jusqu’à la surface. « Hellisheidarvirkjun », l’une des plus puissantes centrales géothermiques dans le monde, produit 400 mégawatts d’électricité et dessert 95 % de la population de l’Islande en électricité. Avec 725 mégawatts, la centrale géothermique dénommée le Geyser située au nord de San Francisco produit près du double, mais la centrale islandaise reste n° 1 car l’énergie géothermique est utilisée avec une telle efficacité sur l’île que même des serres et certaines rues de Reykjavik peuvent être chauffées par l’électricité géothermique de la centrale.

 

L’avenir passe au vert

Si l’on construisait et exploitait durablement plus de centrales à énergie renouvelable, on pourrait réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Même si l’un des arguments du président américain Donald Trump pour justifier son retrait de l’accord sur le climat de Paris est que trop d’emplois industriels risquent de disparaître, plusieurs possibilités s’offrent aux énergies renouvelables. On peut même dire qu’il y a du travail pour tout le monde ! À l’aide de pompes à chaleur géothermiques et de panneaux solaires, nous pouvons lutter contre le changement et le réchauffement climatiques et aider notre planète.